icon-arrow-down icon icon-arrow-fill-down icon icon-arrow-next icon icon-arrow-prev icon icon-tag-close icon

Langage et Apprentissage

7 conseils compilés par des enseignants d'école maternelle à l'intention des parents

Le B.A-BA de l'école maternelle, par les spécialistes du sujet

PARTAGER
L'école maternelle est une étape importante — pour votre enfant comme pour vous. Voici les meilleurs moyens d'aider le personnel enseignant.

Privilégiez les adieux rapides Vous éterniser lorsque vous déposez votre enfant, que ce soit dans la classe ou en regardant par la fenêtre, pourra accroître son anxiété. « En restant à proximité, vous transmettez à votre enfant l'impression qu'il ne peut pas gérer l'école maternelle », explique Claire Lerner, assistance sociale clinique, conseillère parentale à Zero to Three, organisme à but non lucratif consacré au développement de la petite enfance. Faites-lui un gros câlin et repartez rapidement.

Il est normal de pleurer Nous ne parlons pas de vous, bien que vous ayez tout à fait le droit de verser quelques larmes sur le trottoir ou dans la voiture. Votre enfant en revanche, pourra pleurer à chaudes larmes, ce qui est absolument normal, en particulier pour les enfants qui ont rarement été séparés de leurs parents. Ce n'est jamais facile, mais les pleurs se dissipent pratiquement toujours une fois que les enfants sont habitués à leur classe, note Lerner.

L'heure d'entrée à l'école n'est pas propice aux conférences Vous voulez savoir si votre enfant a des amis ou s'il apprend bien son alphabet ? Évitez d'en parler le matin, mais prenez rendez-vous avec l'enseignant à une autre heure. Ces conversations causent trois problèmes : elles empêchent l'enseignant d'accueillir les enfants dans de bonnes conditions, elles empêchent l'enseignant de se concentrer pleinement et de réagir, et elles peuvent susciter un sentiment d'anxiété chez les enfants, en particulier s'ils entendent des propos qui ne leur sont pas destinés.

Arrivez dans les temps Vous savez à quel point tout retard peut perturber une journée. La même chose est vraie pour un enfant. « La routine est importante dans le développement d'un jeune enfant, et elle commence dès l'arrivée à l'école le matin », remarque Sandy Chen, professeure en maternelle à Canoga Park en Californie et lauréate du titre de Professeur de l'Année du Los Angeles Universal Preschool. « En emmenant votre enfant à l'heure à l'école, il pourra mieux prévoir ce qui va se passer, et la transition matinale en sera facilitée », explique-t-elle.

Choisissez des vêtements confortables Veillez à ce que votre enfant porte des tenues confortables pour pouvoir bouger et participer aux activités librement, sans craindre de se salir. C'est également important pour des raisons de sécurité, note Chen. « Lorsqu'un enfant porte des chaussures fermées et des chaussettes (plutôt que des sandales ou des nu-pieds), ses pieds sont protégés quand il joue en extérieur, fait du tricycle ou court dans la cour », poursuit-elle. Et si votre enfant n'est pas encore maître du pot, un pantalon que l'on peut baisser facilement (sans agrafes, boucles ou fermeture éclair) est la solution de facilité.

Évitez le sucre Les habitudes alimentaires saines commencent dès les premières années de la vie, et les enseignants en école maternelle veulent renforcer ces bonnes habitudes, évitez donc les gâteaux et autres sucreries. Et si vous préparez un panier-repas, essayez d'inclure des aliments que votre enfant peut tenir et manger sans aide, conseille Lerner. Pelez des oranges et coupez des morceaux de pomme à l'avance.

Faites part de tout événement important Les enseignants ne cherchent pas à s'immiscer dans votre vie, mais si des événements importants se produisent au sein de votre famille, le comportement de votre enfant pendant la journée pourra changer. Un décès, un divorce, une adoption, la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur, ou encore un déménagement peuvent fortement toucher un enfant ; en informant l'école de ces changements, l'enseignant de votre enfant pourra l'aider à mieux gérer la transition. « Il est important pour les enseignants d'être conscients du quotidien des enfants », explique Lerner. « Ils pourront ainsi mieux comprendre la racine de tout changement de comportement, rassurer et soutenir les enfants, ainsi que collaborer avec leur famille pour les aider à gérer toute période difficile. »