Alimentation pour nourrisson : De la naissance à 6 mois
Par Dr. Bettye M. Caldwell
Nourrir son enfant est la partie la plus importante et déroutante de la parentalité. Trop de conseils fusent, famille, amis et connaissances, dont la plupart ne sont pas pertinents. De plus, la recherche en nutrition fait évoluer les recommandations et il devient encore plus difficile de décider ce qui est le mieux pour bébé. Mais il existe des certitudes absolues qui ne changent jamais : 

  • Suivez votre instinct. Si vous cela ne vous semble pas adapté ou ne convient pas à votre enfant, alors ceci n'est pas indiqué dans votre cas.
  • Ne suivez que les conseils de professionnels en pédiatrie. Les théories évoluent et les professionnels savent rester informés.
  • Restez ferme pour maintenir votre plan mais aimable avec ceux qui essaient de vous aider. Vous aurez certainement besoin d'une baby-sitter un jour.
Ce qui suit énonce des conseils. Certains bébés progressent plus vite que d'autres et les prématurés doivent être "freinés" jusqu'à ce qu'ils atteignent le "bon" âge. Chaque bébé est différent, ces conseils ne sont donc pas formels. Si vous avez des inquiétudes, consultez votre pédiatre ou demandez conseil à des experts spécialisés en nutrition infantile.

Pour commencer : Le lait maternel est l'aliment nutritionnel préféré et recommandé pour tous les bébés et les pédiatres ont tendance à le mettre en avant ainsi que les organismes de santé professionnels. Les laits de suite commercialisés sont un second choix mais permettront à bébé de bien grandir. Qu'importe la méthode choisie, lait maternel ou lait de suite, c'est tout ce dont bébé a besoin au cours des six premiers mois de sa vie.

Un bébé naît avec un estomac de la taille d'une bille et à 10 jours, il atteint la taille d'une balle de ping-pong ! Cependant, au cours de sa croissance, son estomac devient plus élastique, lui permettant de s'étirer lorsqu'il mange. Les nouveau-nés sont "pré-programmés" pour manger 8 à 12 fois toutes les 24 heures. Les bébés allaités mangent plus fréquemment car le lait maternel est plus facile à digérer alors que les bébés nourris au biberon mangent toutes les 3 heures. En dépit du lait utilisé, vous saurez que votre enfant est rassasié s'il utilise 6 à 8 couches et va à la selle au moins trois fois chaque jour pendant les quatre ou six premières semaines. (Doublez sa couche d'un linge si elles sont trop absorbantes et que vous ne pouvez pas dire si la couche est humide.)

Bébé doit paraître satisfait après un repas et se réveiller à intervalles réguliers pour le prochain repas. Si bébé régurgite son lait à la fin du repas, cela signifie que bébé à manger plus que son estomac pouvait contenir. Si cela persiste, consultez le pédiatre.

La règle générale pour le lait de suite à 1 mois est entre 30 et 90 ml de lait par biberon environ 8 fois par jour puis d'augmenter à environ 5 biberons de 150 ml ou 6 biberons de 120 ml par jour à deux mois. Les plus gros bébés peuvent manger légèrement plus. Une fois le biberon tété, s'il reste du lait à la fin du repas, jetez le lait pour éviter le développement de bactéries et la perte de nutriments.

Préparation à l'alimentation solide : le système immunitaire est immature au cours des premiers mois. Le lait maternel apporte la plupart des défenses nécessaires à votre enfant au contraire des laits de suite. Introduire des aliments solides trop rapidement peut déclencher des allergies et beaucoup des enzymes requis pour digérer les aliments solides ne sont pas encore disponibles en quantité suffisante pour métaboliser correctement la nourriture. Plus important, un nourrisson ne possède pas la capacité de mâcher et d'avaler des aliments solides avant ses 5 mois. Leur en donner pourrait entraîner régurgitation et étouffement.

Les aliments solides remplacent le lait maternel ou le lait de suite qui contient les nutriments nécessaires requis pour une croissance optimale dans la première moitié de la vie de bébé. Le lait maternel ou le lait de suite contient 20 kCal pour 30 g lorsqu'une cuillère à café de céréales contient seulement 16 kCal. Bébé boira 120 à 150 ml de lait par repas après 2 mois, ou 80 à 120 calories mais si le biberon est rempli avec des céréales, il y aura moins de lait que nécessaire. Donc votre enfant peut avoir l'air en bonne santé mais en réalité, il est sous-alimenté.

Les bébés assez grands sont prêts à manger des céréales infantiles avant les enfants plus petits. Votre pédiatre vous conseillera quand commencer. Les bébés prématurés ont besoin d'un peu plus de temps avant de manger des aliments solides. Bien que votre enfant soit sorti de la maternité à 36 semaines, il est toujours physiquement plus jeune de quatre semaines qu'un bébé né à terme. Laissez le temps à son corps de rattraper le retard.

Les aliments solides doivent être en supplément et non en remplacement du lait puisqu'il reste la source principale de nutriments de la naissance à 12 mois.

Votre enfant est prêt à ingérer des aliments solides si :
  • Le poids de naissance a doublé.
  • Il peut s'asseoir dans sa chaise haute et maintenir sa tête.
  • Il ouvre sa bouche quand il voit la cuillère approcher.
  • Il peut avaler certains aliments que vous lui portez à la bouche.
Les céréales ne devraient pas être ingérées par biberon et rien ne confirme l'adage qui veut que bébé dormira toute la nuit s'il mange ses céréales par biberon. Si bébé se réveille affamé, nourrissez-le. Il se rendormira ensuite.

Vitamines : Les vitamines et minéraux adaptés pour les six premiers mois se trouvent dans le lait maternel ou lait de suite. Cependant, de la vitamine D supplémentaire peut être recommandée pour les bébés allaités et des compléments fluor sont nécessaires si vous mélangez eau courante et eau en bouteille avec le lait de suite ou si vous vivez dans une commune qui n'ajoute pas de fluor à son réseau d'eau. Votre pédiatre vous dira si bébé a besoin de vitamines supplémentaires.

Détendez-vous et profitez des six premiers mois de bébé. S'il grandit et qu'il est heureux, vous pouvez être sûre que vous vous en sortez très bien !