Les mythes des débuts de la maternité
Par Laura E. Stachel
À l’approche du grand jour, vous ne pourrez sans doute vous empêcher de rêver à l’accouchement parfait, au bébé parfait et à votre image parfaite de future mère. Bien qu’il soit tentant d’imaginer le scénario idéal, il est également important de reconnaître les réalités d’une première maternité et de distinguer le réel de l’imaginaire. Voici quelques mythes communs concernant l’accouchement et les débuts de la maternité.

Mythe 1 : Je peux contrôler le travail durant l’accouchement.
L’une des choses les plus prévisibles concernant l’accouchement, c’est qu’il s’agit d’une expérience totalement imprévisible. Chaque accouchement suit sa propre évolution et il est difficile de prévoir ce qui va se passer. Certains couples élaborent des plans d’accouchement détaillés, en essayant d’anticiper chaque scénario possible. De nombreuses femmes sont déterminées à ne pas utiliser d’analgésiques durant l’accouchement et ont l’impression d’avoir échoué lorsqu’elles changent d’avis Même s’il peut être intéressant d’envisager vos préférences en matière de travail et d’accouchement, la réussite dépend avant tout de la flexibilité et de l’ouverture du couple en cette matière. J’ai connu des couples qui étaient déçus malgré un accouchement réussi, simplement parce qu’il ne s’était pas déroulé exactement comme dans leur plan, et d’autres couples qui étaient en extase après cette aventure malgré un accouchement difficile. Vous devez d’abord réaliser que vous ne pouvez contrôler tout ce qui arrive durant le travail et qu’il existe de nombreuses façons d’avoir un merveilleux accouchement.

Mythe 2 : Je vais instantanément m’attacher à mon bébé.
La nature dispose de merveilleux moyens pour s’assurer que les parents s’attachent à leurs nouveau-nés. Cependant, ce sentiment d’amour à l’égard du bébé n’est pas nécessairement immédiat et peut prendre un certain temps à se développer. Les mères épuisées, souffrantes ou déçues après un travail difficile ont besoin de récupérer. Alors que certaines mères démontrent une affection instantanée à l’égard de leur nouveau-né, d’autres ont besoin de plus de temps pour gérer leurs réactions à la naissance et pour apprendre à connaître leur enfant. Si votre expérience d’accouchement est très différente de vos attentes, soyez indulgente envers vous-même. Ne vous inquiétez pas si vous ne ressentez pas immédiatement un sentiment d’amour et de protection à l’égard de votre nouveau-né. Vous éprouverez ses sentiments lorsque vous serez prête.

Mythe 3 : La nature de la maternité est intuitive et naturelle.
Certaines personnes ont vécu de nombreuses expériences avec des bébés, et d’autres non. Bien entendu, les femmes ayant beaucoup d’expérience avec les nouveau-nés se sentiront beaucoup plus à l’aise avec leur bébé. Si vous n’avez pas souvent eu l’occasion de vous occuper d’un nouveau-né, vous devriez vous pratiquer. Passez du temps avec une amie qui a un nouveau-né ou songez à suivre un cours de soins pour les nouveau-nés. Certains hôpitaux et certaines infirmières pédiatriques offrent des cours en groupe ou privés pour les couples qui attendent leur premier enfant. Vous y découvrirez comment vous occuper d’un nouveau-né et comment reconnaître et traiter les problèmes les plus communs.

Mythe 4 : Mon bébé sera parfait.
Nous voulons tous avoir l’enfant parfait, celui que l’on peut facilement calmer dans nos bras, nourrir au sein sans aucun problème et qui fait ses nuits. Malgré nos meilleures intentions, il est parfois difficile de soulager certains bébés. Certains souffrent de coliques ou d’allergies et la plupart ne font pas leur nuit avant plusieurs mois. Comme le travail durant l’accouchement, les conditions vécues par les parents après la naissance sont imprévisibles. Vous devrez faire preuve de flexibilité et avoir un bon sens de l’humour. Mais votre bébé sera toujours parfait à vos yeux.

Mythe 5 : Je retrouverai ma forme d’avant la grossesse immédiatement après l’accouchement.
Le gain de poids qui accompagne la grossesse s’échelonne sur plusieurs mois et il vous faudra probablement autant de mois pour retrouver votre condition physique d’avant la grossesse. Pour maintenir votre niveau d’énergie, intégrez des séances d’exercices dans votre routine quotidienne et mangez des aliments sains et nutritifs. Mais avant tout, soyez patientes. Il vous faudra du temps pour perdre les kilogrammes gagnés durant votre grossesse.

Mythe 6 : Je devrais toujours me sentir joyeuse et ne jamais admettre que parfois mon rôle de mère est difficile à assumer.
La plupart des mères se sentent joyeuses et comblées, mais la maternité n’est pas de tout repos! Vous serez en service 24 heures par jour pour répondre aux besoins de votre nouveau bébé, ce qui peut être épuisant. Si vous ajoutez à cela les tâches domestiques et les responsabilités professionnelles, il se peut fort bien que vous vous sentiez dépassée par les événements. Demandez à une bonne amie ou à un proche de vous aider durant les premières semaines ou embauchez une aide compétente. Il n’est pas nécessaire que vous gériez seule toutes ces responsabilités.