Aliments pour bébé : l’étape suivante
Par Karen Sokal-Gutierrez
Lorsque votre bébé est âgé de quatre à six mois et qu’il est capable de manger des céréales servies dans une cuillère, il est alors prêt à découvrir une grande variété de nouveaux aliments. Certains bébés adoptent rapidement les nouveaux aliments qu’on leur sert, alors que d’autres progressent plus lentement, par étapes. Mais à la fin de sa première année, votre bébé mangera une variété de fruits, de légumes et de viandes et il appréciera la diversité des couleurs, des goûts et des textures des aliments.

De 4 à 6 mois : Aliments en purée
Vous devez réduire en purée les premiers aliments solides servis à votre bébé afin d’éviter qu’il s’étouffe en les mangeant. Plusieurs spécialistes de la nutrition recommandent de commencer à servir des légumes oranges (p. ex. des patates douces, des courges et des carottes), puis d’autres légumes (p. ex. des pois, des fèves et des betteraves), des fruits en purée (p. ex. des bananes, des pommes, des poires, des pêches et des prunes) et en dernier lieu du yogourt ainsi que du poulet et des viandes en purée.

Vous pouvez préparer vos propres aliments pour bébés en les cuisant jusqu’à ce qu’ils soient tendres, puis en les réduisant en purée au moyen d’une fourchette ou en les broyant avec un moulin ou un mélangeur électrique. Vous pourrez ainsi économiser et vous assurer de servir à votre enfant des aliments frais, sans aucun sel, ni sucre, ni agent de conservation ajouté. Faites cependant attention : Ne préparez par vos propres aliments à la maison avec des betteraves, des navets, des carottes, du chou vert ou des épinards, car ils contiennent des concentrations élevées de nitrates, qui peuvent entraîner de l’anémie (faible nombre de globules rouges) chez les bébés. Si vous nourrissez votre bébé avec les petits pots d’aliments préparés pour bébés vendus dans les magasins, donnez-lui des aliments portant la mention «Étape 1». Ces aliments sont pratiques et sûrs, car ils ont été testés. Vous pouvez également décider de nourrir votre bébé avec des aliments biologiques afin de réduire les risques de l’exposer aux pesticides, aux engrais chimiques, aux hormones, aux antibiotiques, aux colorants, aux cires et aux autres produits chimiques.

Il faut généralement d’un à deux mois pour laisser bébé s’adapter aux aliments en purée. Commencez par lui servir un nouvel aliment à la fois durant deux ou trois jours afin de déceler des signes possibles de réactions allergiques, comme des vomissements, de la diarrhée ou des éruptions cutanées. Les premières fois que vous servez un nouvel aliment à bébé, il se peut qu’il fasse la grimace, qu’il le recrache ou qu’il ait des haut-le-cœur. Ne vous inquiétez pas, car il s’agit d’une réaction naturelle à un nouveau goût ou à une nouvelle texture. Essayez de nouveau au prochain repas. Avec le temps, votre bébé sera plus enclin à découvrir le nouvel aliment.

De 6 à 12 mois : Aliments grumeleux, aliments saisis avec les doigts, cuillère et tasse
Lorsque vous voyez votre bébé commencer à amener des aliments sur les côtés de sa bouche et à mastiquer, c’est qu’il est prêt pour la prochaine étape, c’est-à-dire les aliments grumeleux ou de texture plus grossière.

Commencez par lui servir des aliments en purée grumeleuse, par exemple des légumes bien cuits réduits en purée ou de la purée de pomme de terre ou de riz. Si votre bébé n’éprouve pas de difficultés à avaler ces aliments, passez à l’étape des aliments mous, par exemple des nouilles bien cuites, des légumes cuits, des fruits mous ou de la viande bien cuite découpée en très petits morceaux (en cubes de moins de 1/4 pouce). Les fabricants de produits alimentaires commerciaux pour bébés vendent également ce type d’aliments plus grossiers et mélangés portant la mention «Étape 2» ou «Étape 3».

Lorsque vous voyez votre bébé essayer de saisir ses aliments avec ses doigts ou la paume de sa main pour les mettre dans sa bouche, c’est qu’il est prêt pour les aliments pouvant être saisis avec les doigts. En plus des petites portions de nouilles cuites, de légumes, de viandes et de fruits mous, offrez-lui des céréales sèches, des bouts de pain grillé ainsi que de petits morceaux de fromage, de tofu et de jaunes d’œufs brouillés. (Les blancs d’œufs cuits peuvent entraîner des allergies et vous devez donc attendre jusqu’à ce que l’enfant soit âgé d’un an avant de lui en servir.) Vous pouvez aussi commencer à servir à votre bébé des aliments de table, à condition qu’ils soient mous et découpés en petits morceaux.

Quand les bébés sont âgés de huit à neuf mois, ils commencent généralement à saisir les objets, et c’est donc le bon moment pour offrir à votre bébé une cuillère et une tasse. Montrez-lui comment plonger sa cuillère dans son plat puis l’amener jusqu’à sa bouche, et comment amener la tasse jusqu’à sa bouche et la pencher pour boire. Il commencera par balancer la cuillère et la tasse de part et d’autre et à donner des coups avec, à renverser les liquides et les aliments sur son visage, ses cheveux et ses vêtements, ainsi que sur le plancher. Commencez par lui donner une cuillère à tenir pendant que vous le nourrissez avec une autre cuillère. Après quelques mois de pratique (et de dégâts), il pourra apprendre à se nourrir lui-même avec la cuillère et la tasse avant son premier anniversaire.

Essayez d’adopter un régime équilibré
Lorsque votre bébé commence à manger une plus grande diversité d’aliments, essayez de lui offrir une variété d’aliments sains à chaque repas. Un bon principe à mettre en pratique consiste à lui offrir des aliments de différentes couleurs, ce qui permet de s’assurer que les aliments contiennent toute une gamme de nutriments et qu’ils sont attrayants et amusants à manger. La pyramide alimentaire décrit les quatre groupes d’aliments de base à inclure à chaque repas :
  • Pain et céréales (incluant les pâtes, le riz, les grains et les pommes de terre) : sources d’énergie, de fibres, de fer et de vitamines B et E.
  • Fruits et légumes : sources de fibres, de vitamines A et C et d’acide folique.
  • Viandes, volailles, poissons (groupe incluant aussi les fèves sèches cuites, le tofu et les œufs) : sources de protéines, de fer et de vitamines du complexe B.
  • Lait et autres produits laitiers (incluant le fromage et le yogourt) : sources de protéines, de calcium et de vitamines A et D.
Quelle est la bonne quantité de nourriture à donner à votre bébé?
Les bébés mangent généralement environ quatre onces de nourriture (soit le contenant d’un petit pot d’aliments pour bébés) à chacun de leurs trois repas. Mais certains bébés ont plus d’appétit que la moyenne et d’autres, moins d’appétit. Commencez par lui servir de petites portions (1 cuillère à soupe de chaque aliment) et donnez-lui en plus s’il vous montre qu’il a toujours faim. Vous ne devez pas forcer votre bébé à manger. Si vous lui servez une variété d’aliments sains, il mangera de façon naturelle la quantité d’aliments dont il a besoin. Décelez les signes indiquant qu’il est rassasié : il ferme sa bouche, secoue la tête, tourne la tête de côté, repousse les aliments avec ses mains et s’agite. Ces signes indiquent qu’il est temps de cesser de le nourrir.

Quelle est la bonne quantité de lait à donner à votre bébé?
Lorsqu’il est âgé de 6 à 12 mois, vous devriez donner à votre bébé de plus en plus d’aliments solides et de moins en moins de lait. Si vous allaitez votre bébé, de trois à cinq tétées par jour représentent la norme. Si vous donnez le biberon à votre bébé, essayez de ne lui donner que 0,7 à 0,9 litre de lait par jour. Lorsque votre bébé est âgé d’un an, vous ne devriez lui donner que 0,5 à 0,7 litre de lait par jour. Lorsque les bébés boivent trop de lait, ils se sentent repus et n’ont plus d’appétit pour les aliments solides. Par contre, ce régime peut entraîner chez lui de l’anémie et des problèmes de croissance. Un bon moyen d’aider votre bébé à trouver le juste équilibre entre les aliments solides et le lait consiste à lui servir les aliments solides au début du repas, lorsqu’il est le plus affamé, puis lui servir le lait ensuite. Lui apprendre à se servir de la tasse avant son premier anniversaire peut également faciliter la transition. N’oubliez pas cependant de ne pas remplacer le lait par du jus. Vous pouvez donner à votre bébé du jus de pomme, de raisin blanc ou de poire dans une tasse, mais ne lui en servez pas plus de 0,1 litre par jour, car cela peut entraîner chez lui de la diarrhée, de la carie dentaire ou des problèmes de croissance.

Autres conseils en matière de sécurité alimentaire
Les bébés sont vulnérables à la maladie et aux blessures, et c’est pourquoi vous devez vous assurer de prendre les précautions suivantes lorsque vous nourrissez votre bébé :
  • Prévenez la suffocation : Veillez à ce que la nourriture servie à bébé soit tendre et découpée en petits morceaux. Évitez de lui servir des aliments avec lesquels il pourrait s’étouffer, comme des gros morceaux de viande, des raisins entiers, des rondelles de saucisse hot dog (coupez-les plutôt en bandes minces), des carottes crues, du maïs soufflé, des noix et des bonbons durs. Bouclez la ceinture de la chaise haute de bébé, de façon à ce qu’il reste assis lorsqu’il mange, et surveillez-le en tout temps. Apprenez les premiers soins à prodiguer en cas de suffocation, par mesure de sécurité.
  • Prévenez les brûlures : Il est préférable de ne pas réchauffer le contenu du biberon ou les aliments de bébé au micro-ondes, car il peut se créer des parties plus chaudes dans l’aliment qui pourraient causer des brûlures à la bouche de bébé.
  • Prévenez l’empoisonnement alimentaire : Ne donnez aucun miel à votre bébé avant qu’il ait atteint sa première année. Le miel peut causer le botulisme chez les bébés, une maladie grave. Lavez bien vos mains après avoir changé la couche de bébé, après avoir touché des animaux ou de la viande crue et avant de préparer les aliments ou les biberons de bébé. Si votre bébé n’a pas tout bu son biberon ou n’a pas mangé tous les aliments dans son bol, jetez le lait ou les aliments restants, car ils contiennent des germes et ne sont plus frais.