Développement physique et apprentissage
Par Dr. Bettye M. Caldwell
De nombreux bébés apprennent simultanément à marcher à quatre pattes et à se mettre seuls en position assise. Maîtriser parfaitement l’art de marcher à quatre pattes demande, néanmoins, plus de temps que de s’asseoir sans aide. À six mois, votre bébé ne pourra probablement rester assis qu’une seconde ou deux seulement, car il n’a pas encore développé son sens de l’équilibre. Vous remarquerez aussi que bébé, s’il se met dans la bonne position pour marcher à quatre pattes, ne sait toujours pas quoi faire ensuite. Même si l’expression marcher à quatre pattes veut généralement dire se déplacer sur les mains et les genoux, de nombreux bébés utilisent d’autres mouvements pour se déplacer. Ils roulent sur eux-mêmes, se glissent au sol, se propulsent avec les mains en position assise ou avancent avec leurs coudes. Ne vous étonnez pas de voir votre bébé adopter l’une ou l’autre de ces techniques, car elles sont tout aussi valables que celle de marcher à quatre pattes. Il arrive également que des bébés ayant appris à ramper sur les mains et les genoux se rendent compte qu’il est plus rapide de ramper en se servant plutôt de leurs mains et de leurs pieds.

On voit parfois aussi certains bébés de six mois ramasser leurs genoux sous eux, s’appuyer sur leurs mains et soulever leur ventre du sol pour atteindre un objet. Il sera ainsi dans la bonne position pour marcher à quatre pattes, mais il aura besoin d’encouragement pour avancer. Vers neuf mois, les bébés précoces commencent à faire de grands progrès, bien qu’ils se déplacent souvent à reculons, en s’éloignant de l’objet qu’ils essaient d’atteindre! Le contrôle des muscles du haut du corps est plus développé que celui des muscles des jambes. Bébé a donc tendance à pousser davantage avec ses mains et ses bras qu’avec ses genoux, ce qui le propulse vers l’arrière. Vous n’avez pas à vous inquiéter (et vous pouvez aussi rassurer votre bébé qui ressentira probablement de la frustration), car il s’agit d’une étape de courte durée à traverser.

Le développement des grands et des petits muscles de bébé au cours de sa première année lui permettent de résoudre des problèmes de plus en plus complexes et d’accomplir différentes tâches avec de plus en plus de facilité. Votre architecte en modèle réduit qui, il y a un mois de cela, peinait pour faire tenir sa pile de deux cubes saura, dans quelques semaines, ériger de savantes tours de trois cubes!

Lorsque les muscles du bas du corps de bébé commencent à se développer (vers 10 ou 12 mois), vous pouvez déposer ses jouets préférés sur le canapé afin de l’encourager à se relever pour les atteindre. Vous l’aidez ainsi à développer son équilibre et à fortifier les muscles de ses jambes, deux conditions nécessaires pour faire ses premiers pas et apprendre à marcher. Quand votre bébé aura appris à se relever, à garder son équilibre et à placer un pied devant l’autre, vous verrez son visage s’illuminer de bonheur et de satisfaction : il commence à marcher! Qui aurait cru qu’il aurait appris si vite à marcher? Ce stade atteint, vous comprendrez avec émotion que bébé a réussi cette prouesse, et que votre famille ne sera plus jamais la même. Voilà une prouesse dont vous pouvez être fiers!